jeudi 25 mai 2017

[Critique] The sleeping princess - Sasaki Yuna

  Mon avis


The sleeping princess

Genre: Manga, shôjo
Tome: 3
Parution:  Février 2014
Éditeur: Soleil

Prix: 6.99€
                                                                     




Alice rend régulièrement visite à son père à l’hôpital, victime d’une maladie incurable. Ce dernier espère que sa fille adorée trouvera l’homme idéal pour prendre soin d’elle, et pourquoi pas Tatsuya, ce beau et jeune médecin qui le soigne ! Les prières de l’homme malade sont finalement exaucées puisque les deux jeunes gens tombent éperdument amoureux. Malheureusement, peu après le décès de son père, Alice se voit affectée du même mal que celui-ci et est condamnée à mourir rapidement. Tatsuya, refusant la fatalité, décide alors de cryogéniser sa bien-aimée pour la maintenir en vie le temps qu’il trouve un remède à sa maladie. Mais le jeune homme parviendra-t-il un jour à réveiller l’amour de sa vie ?






                                                                                                                                                                                                         oiseau mignon art noir décoration



Un beau manga à la fois romancé et engagé.


Tout d'abord, nous allons aborder la romance présente dans ce manga.

Celle-ci est entre l’héroïne, Alice, et Tatsuya, le docteur. Elle semble au premier abord ambiguë et clichée. En effet, Alice semble attirée uniquement par son apparence et son statue de docteur, statue très apprécié au Japon. Nous avons alors l'impression d'une relation fausse et puérile.
De plus, le docteur semble beaucoup plus âgé qu'elle, cela donne peu de profondeur à cette romance semblant perdu d'avance.
Cependant, au fil du manga, nos deux héros apprennent à ce connaitre, et Alice tombe amoureuse du côté très aimable et sensible de ce docteur qui s'occupe de son père hospitalisé avec attention.

Cette relation au début peu crédible se transforme progressivement pour laisser place à une romance vrai, profonde, où les personnages se complètes mutuellement. 


Cependant, nous apprenons par la suite qu'Alice porte la même maladie incurable que son père, et que malheureusement il ne lui reste peu de temps devant elle. Tatsuya, prit de panique face à cette révélation va prendre tous les risques pour tenter de sauver sa bien aimé, mais aucuns résultats ne semble concluant. Il ne reste alors plus qu'une solution, le temps. La sciences et les progrès ont besoin de temps, mais Alice n'en a plus, il tente alors le tout pour le tout et la cryogénise pour pouvoir la réveiller lorsque la maladie aura enfin un remède.


Mais combien de temps cela prendra ? Tatsuya sais qu'il risque de ne plus jamais pouvoir être avec elle, et il est prêt à mettre son amour et ses désirs de passer encore du temps à ses côtés pour pouvoir la sauver et lui assurer un futur. Cette relation est très forte, et très sensible. La décision du docteur était dur, et démontre beaucoup de courage là où la plupart auraient préférés être égoïste.


Ce manga dénonce donc la limites des avancés scientifiques et nous montre qu'il reste encore beaucoup de maladies sans remède. Il amène également à ce demander si la cryogénisation est vraiment une solution.
Ici, le docteur passe tout son temps à surveiller Alice et à chercher un remède, au détriment de sa propre vie. Il apparaît alors tel un mort vivant délaissant ses responsabilités familiales.


Il y a beaucoup de sensibilités dans ce manga, ainsi que beaucoup de malheurs. Que devient une personne après avoir passé des années sans vieillir ? Que sont devenue ses amies, sa famille ? Que ressentons-nous lorsque tous ceux qu'on aimait, tous ceux qu'on connaissais sont partie à jamais ? Que sommes-nous lorsqu'il ne nous reste que des souvenirs pour nous raccrocher à un monde qui n'est plus le notre ? 


Voici quelques questions dont traite ce manga, il y en a encore bien d'autre, difficilement abordable sans spoiler l'histoire, quoi qu'il en soit, ce manga a un fort aspect philosophique qui ne peut que remettre en cause les avancés scientifiques et technologiques qui ont de multiples conséquences et  limites.




pour conclure


Pour conclure, je mets un 19/20 à ce manga, car il est plein  de sensibilités et de questions philosophiques, remettant en question les conséquences humaines des avancés scientifiques, dans un flots de romances et de drames.





                                                                                                              chat   chatchatchatchat


Qualité d’écriture: 5/5
Vitesse à laquelle on rentre dans l’histoire: 5/5
Crédibilité des personnages: 4.5/5
Surprise du dénouement:  5/5 





© Une étoile rêveuse, 2017. Tous droits réservés





❀ Mes précédentes chroniques de manga 



                                                                                                  

2 commentaires :

  1. NL:
    Coucou,

    J'espère que tu vas bien? :D

    Une nouvelle chronique est en ligne sur le blog : http://lecturesdunevie.weebly.com/home/la-passe-miroir-t3-christelle-dabos

    Je te souhaite un très bon weekend ;D

    RépondreSupprimer
  2. Coucou, merci à toi mais je n'ai pas encore lu les deux premier alors je vais éviter de me spoiler, bon week-end à toi ;)

    RépondreSupprimer