jeudi 2 mars 2017

[Critique] Les Figures de l'ombre - Theodore Melfi

Les Figures de l'ombre

  Fleurs - bleu - cute - mignon kawaii


Les Figures de l'ombre

Genre: Historique, Drame
Durée: 2h06
Parution:  Mars 2017
                                                                                                                  
                                                                   



Le destin extraordinaire des trois scientifiques afro-américaines qui ont permis aux États-Unis de prendre la tête de la conquête spatiale, grâce à la mise en orbite de l’astronaute John Glenn. 

Maintenues dans l’ombre de leurs collègues masculins et dans celle d’un pays en proie à de profondes inégalités, leur histoire longtemps restée méconnue est enfin portée à l’écran.




  




    
                                                                                                                                                                                               oiseau mignon art noir décoration



Dans ce film, nous redécouvrons l'époque de la ségrégation sous un nouveau point de vue, celui de femmes fortes, intelligentes et déterminées. 
J'ai tout d'abord vraiment adoré ces trois femmes, qui ne manquent pas de réparties et de mordant. Elles nous offrent une bonne philosophie de vie, et nous prouvent que dans la vie, il faut se battre pour obtenir ce que nous désirons. Il y aura toujours des gens qui tenteront de nous entraver le chemin, c'est à nous de leur prouver ce que nous valons.
J'ai également adoré voir la mentalité des Américains blancs évoluer. Nous voyons au début du film qu'ils sont tous réticents à l'idée de travailler avec des femmes noires, pourtant petit à petit, l'humanité reprend le dessus. La relation qu'entretient la calculatrice avec le capitaine est très sincère et pleine de sensibilités.
Ce film dénonce avec vivacité les injustices de cette époque, j'ai beaucoup aimé ne pas revoir certains clichés que tous connaissent, mais des faits moins connus, tels que la ségrégation dans les bibliothèques. 
J'ai bien apprécié la fin également, très belle et heureuse, seulement j'aurais aimé qu'elle soit plus marquante et moins évidente.


pour conclure


Ce film est un magnifique message d'espoir pour tout le monde. Il s’applique ici dans le cas de la ségrégation, cependant cette situation peut être transposée dans toutes les injustices du monde. Je lui donne donc un 17/20, car il est vraiment très beau et très humain.





    chat chat  chat chatchat
                                   


                                                    
Qualité cinématographique: 5/5

Vitesse à laquelle on rentre dans l’histoire: 4.5/5

Crédibilité des personnages: 5/5
Surprise du dénouement:   2.5/5 






© Une étoile rêveuse, 2017. Tous droits réservés






❀ Mes précédentes chroniques de films 


                                                                                              Les oubliés                                 Passengers                                    La La Land                                    Les Trolls

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire