dimanche 12 mars 2017

[Critique] La Faucheuse Tome 1 - Neal Shusterman

  Mon avis


La Faucheuse

Genre: Science-fiction
Pages: 504
Parution:  Février 2017
Éditeur: Robert Laffont
  Prix: 18.90€

                                                                     coup de coeur




Les commandements du Faucheur: 
Tu tueras.
Tu tueras sans aucun parti pris, sans sectarisme et sans préméditation.
Tu accorderas une année d'immunité à la famille de ceux qui ont accepté ta venue.
Tu tueras la famille de ceux qui t'ont résisté.






                                                                                                                                oiseau mignon art noir décoration




Ce roman fut un véritable coup de coeur !

Dès les premières pages, nous entrons dans un univers très dur à décrire, nous ne savon pas s'il est utopique ou dystopique.
En effet, nous avons une vision de l’espèce humaine de nombreux siècles après le nôtre. La médecine a fait de telles avancées que la mort, les maladies et la vieillesse ont été éradiquées. Il s'agit alors à première vue d'une utopie, or l'auteur montre tout au long de cette oeuvre les conséquences plus cachées de ce nouvel air. 
La faucheuse devient un mélange entre une narration jeunesse et un raisonnement philosophique, visant à montrer les points positifs mais aussi négatifs de l'évolution des sciences. En ce sens l'auteur se pose dans une position très visionnaire et nous dépeint un avenir assez probant. Il amène le lecteur à rêver d'un monde de paix, ou toute violence ou peur de la mort sont absentes de la société. Cependant, il montre avec beaucoup de subtilités à travers les écrits des apprentis faucheurs la dénaturalisation et la déshumanisation de cette société à première vue idéale.

Si nous ne pouvons mourir par voix naturelles, pouvons-nous encore nous considérer comme humain ? 

Ce point de vue très visionnaire fait beaucoup penser à l'auteur Bernard Werber, qui dépeint aussi très souvent des dimensions mélangeant l'utopie et la dystopie. Cela amène à la réflexion, avec une forte visée didactique.

Nous pouvons également observer un fort contraste entre cette réflexion philosophique et l’humour très présent. C'est un humour très sarcastique et parfois noir, qui ne semble pas amuser les protagonistes. Cependant, nous, nous avons un point de vue extérieur à cette société, et ce qui semble terrible pour eux, semble très dérisoire pour nous.
Nous pouvons noter beaucoup d'humanité dans ce roman, notamment au travers de Faraday, le faucheur formant les apprentis. Cette dimension est très paradoxale, car nous nous rendons compte qu'un faucheur, celui qui amène la mort et la tristesse sur une famille est capable de faire preuve de plus d'humanité que des gens ordinaires. Cela nous montre que les apparences sont souvent trompeuses. Nous nous méfions parfois à tort de symboles plus que de personne à proprement parler. Les gens dans cette société ont peur du symbole de mort que représente cet homme, pourtant plein d'humanité. Nous comprenons alors que le jugement n'est pas propre à notre société mais bien à la nature humaine.

L'auteur montre également une relation à la fois sincère et ambiguë avec nos deux protagonistes. Cette relation est en quelque sorte notre unique repaire, dans cette société aux moeurs étrangères. Des valeurs telles que l'amitié, l'amour ou encore la famille perdurent. Cela amène beaucoup d'humanité et de sensibilités à l'oeuvre, car malgré leur rivalité, nous ne sentons aucune méchanceté, et très peu de compétitivité ou d'hypocrisie. 
Cependant, malgré cette apparence encore une fois utopiste, nous voyons également que la cruauté existe encore. Cette nouvelle société est gouvernée par des lois pour les faucheurs, cependant nous nous rendons compte qu'il leur est facile de les contourner. 

Par conséquent, cette société à première vue idéale l'est-elle vraiment ? 

L'auteur tente d'amener des éléments de réponse avec humour, sensibilité, humanité et cruauté. Tant de concepts opposés qui nous montrent que dans la vie rien n'est tout blanc ou tout noir.


pour conclure



Ce roman vaut un 19/20 selon moi, car il est empli de grandes réflexions philosophiques, noyés dans une histoire un peu jeunesse avec beaucoup de subtilités et d'humour. C'est une lecture très appréciable, nous amenant à nous remettre en question sur notre propre société. 

Un immense coup de coeur qui laisse un sourire sur les lèvres et des réflexions plein la tête.



                                                                                                              chat   chatchatchat chat


Qualité d’écriture: 5/5
Vitesse à laquelle on rentre dans l’histoire: 5/5
Crédibilité des personnages: 4.5/5
Surprise du dénouement:  4.5 /5 



© Une étoile rêveuse, 2017. Tous droits réservés





❀ Mes chroniques similaires 


Mes chroniques similaires
                                                                                                  Demain les chats              Le papillon des étoiles                   Le Monstrologue                    Chasseurs de livres 

14 commentaires :

  1. Mon dieu ce livre me tente de plus en plus, il me le faut ! **

    RépondreSupprimer
  2. Haha, et bien je te le confirme, OUI IL TE LE FAUT !!! Ce livre, au même titre que les livres de Werber doivent être lu par tout le monde ! *.*

    RépondreSupprimer
  3. Ce roman m'a toujours intrigué mais ta chronique m'a donné envie de le lire !

    RépondreSupprimer
  4. Merci, je te le conseil de tout coeur ! ;)

    RépondreSupprimer
  5. Ce livre est sans doute celui qui me tente le plus en ce moment surtout que les avis sont très bons. J'ai hâte de le découvrir à mon tour :)

    RépondreSupprimer
  6. J'imagine, c'est vraiment une perle ! ♥

    RépondreSupprimer
  7. Tout le monde ne parle que de lui ! Qu'elle chance tu as d'avoir pu le lire !! Au passage, ton blog est très accueillant :D

    RépondreSupprimer
  8. Haha, oui c'est vrai j'ai de la chance car il est vraiment magnifique, et merci ça me touche !! *.* <3

    RépondreSupprimer
  9. Hey :) Je viens tout juste de l'acheter j'espère pouvoir le lire rapidement en tout cas tu donnes envie

    RépondreSupprimer
  10. Haha, merci, j’espère qu'il te plaira autant que moi !! *.*

    RépondreSupprimer
  11. Il est dans ma PAL, j'ai trop hâte de le lire, vu tout le bien que j'entends !

    RépondreSupprimer
  12. Je comprends, moi aussi j'avais hâte et je n'ai pas été déçu ! :3

    RépondreSupprimer
  13. Et beh dis donc quel enthousiasme haha j'ai moins aimé que toi cette lecture bien que le dernier quart du livre je l'ai bouffé ! j'attends tout de même la suite car je suis vraiment intriguée :p

    Et je vois que tu lis "les filles des autres" c'est un coup de coeur pour moi j'espère que tu apprécies ta lecture !

    RépondreSupprimer
  14. Haha, oui moi aussi j'attends la suite avec impatience ! Et oui je suis en train de le lire, pour l'instant k'adore, c'est vraiment très fort en émotions, je ne m'attendais pas du tout à un livre de ce genre en voyant la couverture ! ;)

    RépondreSupprimer