lundi 27 février 2017

[Critique] Passengers - Morten Tyldum


  Fleurs - bleu - cute - mignon kawaii


Passengers

Genre: Science-Fiction
Durée: 1h56
Parution:  Décembre 2016
                                                                                                                  
                                                                   



Alors que 5000 passagers endormis pour longtemps voyagent dans l’espace vers une nouvelle planète, deux d’entre eux sont accidentellement tirés de leur sommeil artificiel 90 ans trop tôt. Jim et Aurora doivent désormais accepter l’idée de passer le reste de leur existence à bord du vaisseau spatial. Alors qu’ils éprouvent peu à peu une indéniable attirance, ils découvrent que le vaisseau court un grave danger. La vie des milliers de passagers endormis est entre leurs mains…



    





                                                                                                                                     oiseau mignon art noir décoration



Le premier problème que pose ce film, c'est la question de la solitude. Elle est ici poussée à l’extrême, car nous avançons aux côtés de Jim, seul réveillé d'un vaisseau rempli de gens endormis. Nous ressentons toutes les émotions avec beaucoup de forces, tels que la surprise face à la situation, le dénie, la révolte, le désespoir. 
Les premiers passages de ce film sont très durs, nous voyons Jim confronté à un choix impossible, nous savons que c'est mal, mais ne le ferions nous à sa place ? 
Au final, Jim se retrouve aux côtés d'Aurora, personnage très attachants qui apparaît comme une femme forte avec beaucoup de sensibilités.
Ce film renferme beaucoup d'émotions diverses, avec des actions bouleversantes qui nous tiennent en allène jusqu'à la fin du film.
J'ai également beaucoup aimé la relation qu'entretiennent les personnages avec le barman. Nous comprenons que l'être humain a besoin de compagnie et ne peut vivre seul, au risque de devenir fou. 
Au final, nous avons une magnifique philosophie de vie qui se dégage, avec un beau message d'espoir visant à prouver que même dans les situations les plus désespérées, nous sommes seuls maître de notre avenir. 
Nous avons le choix entre déprimer et attendre que la vie passe, ou agir et se créer la vie que nous désirons.


pour conclure


Je mets un 18/20 à ce film qui fut une très belle découverte. Il y a une multitude d'émotions tout aussi réalistes les unes que les autres, nous ne pouvons en sortir indemne.





    chat chat  chat chatchat
                                   


                                                    
Qualité cinématographique: 5/5

Vitesse à laquelle on rentre dans l’histoire: 4/5

Crédibilité des personnages: 4.5/5
Surprise du dénouement:   4.5/5 




© Une étoile rêveuse, 2017. Tous droits réservés






❀ Mes précédentes chroniques de films 


                                                                                               La La Land                                 Eyewitness                          Les Trolls                                               If I stay                                          

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire