mardi 21 février 2017

[Critique] Demain les chats - Bernard Werber

  Fleurs - bleu - cute - mignon kawaii


Demain les chats

Genre: Contemporain
Pages: 320
Parution:  Septembre 2016
Éditeur: Albin Michel
  Prix: 20.90€

                                                            coup de coeur




Pour nous, une seule histoire existait : celle de l'humanité.

Mais il y a eu LA rencontre. 

Et eux, les chats, ont changé à jamais notre destinée.



                                                                  oiseau mignon art noir décoration



En commençant ce roman, j'ai été agréablement surprise de me rendre compte que nous avions le point de vue d'un chat. Au tout début, cela apporte un grand comique de situation, puis ce comique est délaissé et remplacé par une forte sensibilité.
En effet, ce point de vue est très subtile, il permet à l’auteur de rendre compte des travers des hommes et de dénoncer les problèmes de notre société de façon neutre. Nous ne pouvons que prendre conscience de notre nature humaines agressive et dérisoire.

L'auteur pousse dans ce roman le lecteur à se révolter contre sa propre espèce. J'ai de nombreuses fois été écœurée et épouvantée par la violence et la cruauté dont peu faire preuve l'être humain. Cela devrait pousser le lecteur à travailler sur lui même pour ne jamais finir tel que les hommes sont décrit ici.

J'y est également trouvé un aspect très spirituel. Nous sentons que l'auteur veut nous faire passer des messages pour nous faire évoluer, comme que le fait que nous ayons choisit notre vie, notre famille afin de travailler sur nous. Il parle également de la lâcheté avec beaucoup de subtilités, et nous montre que beaucoup préfèrent se cacher derrière ce qu'ils peuvent pour ne pas avoir à faire, n'y à assumer de choix.

L'auteur a en quelque sorte caricaturé ses personnages, avec Bastet qui joue le rôle du lecteur et Pythagore qui joue le rôle de l'auteur. Nous, en tant que lecteur nous ressentons avec vigueur et férocité les émotions variées de Bastet, tandis que l'auteur les analyses et nous explique comment bien réagir, en prônant le pardon à la vengeance par exemple.

De plus, Werber nous plonge dans une ville ravagée par le terrorisme. Il commence son histoire en dénonçant des faits d'actualités de nos jours, puis dévie vers une situation de guerre et d'épidémie meurtrière de Peste. 
Il semble alors vouloir nous prévenir en analysant la situation actuelle de ce qui pourrait advenir du futur. 

Tout ce que j'espère, c'est que Werber n'est pas visionnaire...

Pour finir, j'ai tout particulièrement apprécié les leçons d'histoires qui viennent se superposer à l'histoire, cela nous en apprend plus sur notre propre civilisation, et nous montre encore une fois l'impact et les conséquences de l'ignorance et du manque de communication inter et intra espèce.



pour conclure


Ce roman fut un grand coup de coeur, à la fois bouleversant et didactique. Nous ne pouvons qu'en sortir retourné avec beaucoup de remises en question, à la fois sur l’espèce humaine mais aussi sur nous même. Je lui mets donc un 20/20 car ce roman est juste parfait, et tout le monde devrait le lire en oubliant ses convictions et ses appriories, juste en essayant de comprendre le point de vue de l'auteur, qui est à mon sens très juste.


                                                                    chat chat  chatchatchat
                                   


                                                    
Qualité d’écriture: 5/5

Vitesse à laquelle on rentre dans l’histoire: 5/5

Crédibilité des personnages: 5/5
Surprise du dénouement:   5/5 



© Une étoile rêveuse, 2017. Tous droits réservés






❀ Mes précédents coups de coeur 




coup de coeur

                                                                                           Les Trolls                   Valérie Motté          Le papillon des étoiles          Vivre vite                        


4 commentaires :

  1. coucou j'ai beaucoup aimée ta chronique! résultat il me le faut lol ^^

    RépondreSupprimer
  2. Haha, c'est parfait alors, j'ai bien fait mon job :p

    RépondreSupprimer
  3. J'ai bien aimé ce roman tout comme toi, même si ce n'est pas un coup de coeur !

    RépondreSupprimer
  4. Ho moi tout les Werber son des coup de coeur, j'ai adoré ce mélange d'utopie et de dystopie qui pousse à la réflexion ;)

    RépondreSupprimer