mercredi 20 avril 2016

Tous responsable de la pauvreté ?

tous responsable de la pauvreté


Nous sommes devenus aveugle. La pauvreté nous envahit et pourtant nous cherchons désespérément à nous protéger afin de ne pas voir son omniprésence et sa fatalité. Nous nous aveuglons car nous savons qu'il y a possibilité que ce soi nous demain. La vue d'un Homme, dans la rue, attendant désespérément, jour après jour, un peu d'argent pour survivre ne nous atteint plus. 


"Après tout, que pouvons nous faire pour lui ? Il ira sûrement dépenser cet argent en alcool ou cigarette, à quoi bon ? Et puis, au lieu de rester là sans rien faire, il ferait mieux de chercher du travail, c'est sa faute s'il est là aujourd'hui, il n'a qu'à réagir et faire comme tout le monde !"

Cette réflexion est celle de beaucoup trop de gens aujourd'hui. Nous nous persuadons nous-mêmes être innocent face à cette  misère, rejetant la faute sur le système.
Ne vous êtes-vous jamais demandés pourquoi le gouvernement est incapable de faire bouger les choses ? Peut-être qu'ils en sont incapable seul. C'est trop facile d'élire des représentants, de rejeter le poids sur quelqu'un d'autre et d'attendre le changement tranquillement les bras croisés.
  


fille triste


Dans cette vidéo, ce qui motive les gens à donner de l'argent, ce n'est pas la pauvreté de l'homme, mais sa misère extérieure visible. Les gens ont pitié, non pas de sa situation mais de son organe en moins, car confronté à de telles personnes, nous savons que nous ne pourrons jamais l'aider, qu'il ne pourra jamais avoir la même chance que nous. Nous sommes dans une société où plus le malheur des gens est visible et original, plus nous nous sentons concerné. "Un mendiant dans la rue, banale, au pire des cas je donnerais 10 centimes au prochain, mais un mendiant aveugle, je doit l'aider, le pauvre"  

Nous sommes tous responsable de la pauvreté. Tant qu'il y aura des riches, il y aura des pauvres. Tant qu'il y aura des gens dans le confort, il y en aura dans la misère.






Rejeter la faute sur le mendiant, ou rejeter la faute sur le gouvernement est trop facile. Je suis coupable. Et vous, êtes-vous coupable ? Ceux qui ne se sentent pas coupables, comptez le nombre de mendiants que vous ignorerez, si vous arrivez encore à les voir.



© Une étoile rêveuse, 2017. Tous droits réservés 

2 commentaires :

  1. Estimons nous heureux de ce que nous avons! Tu soulèves un problème important et je trouve cette vidéo très bien

    RépondreSupprimer