jeudi 21 juillet 2016

[Critique] Là où tombent les anges - Charlotte Bousquet


                                   Là où tombent les anges Charlotte Bousquet 


                         fleurs bleues

Là où tombent les anges

Genre: Historique
Pages: 395
Parution: Septembre 2015
Éditeur: Gulf Stream édition
Collection: Electrogène
Prix: 17€





                                                                            
Solange, dix-sept ans, court les bals parisiens en compagnie de Clémence et Lili. Naïve, la tête pleine de rêve, elle se laisse séduire par Robert Maximilien et accepte de l'épouser. Mais son prince est un tyran jaloux, qui ne la sort que pour l'exhiber lors de dîners mondains. Coincée entre Robert et Emma, sa vieille tante aigrie, Solange étouffe à petit feu. Heureusement Lili la délurée et la douce Clémence sont là pour la soutenir. Quand la première guerre mondiale éclate, Robert est envoyé sur le front. C'est l'occasion pour Solange de s'affranchir de la domination de son mari et de commencer enfin à vivre, dans une ville où les femmes s'organisent peu à peu sans les hommes.





bird noir




Dans cette première chronique, je vais vous présenter "Là où tombent les anges", écrit par Charlotte Bousquet, un écrivain qui a écrit de nombreuses fictions tel que "Princesses des os" ou la trilogie du "Cœur d'Amarantha".

Ce roman nous dévoile dans un premier temps une édition totalement différente des précédentes, et beaucoup plus originale. Ce livre nous offre une magnifique bordure bleue rappelant le titre. Cela amène de la gaieté et de l'originalité au roman, devenant très agréable à avoir dans sa bibliothèque. Le titre ", Là où tombent les anges", nous offre ensuite des images très poétiques. 


La couverture ne fait qu'accentuer cette impression, qui devrait annoncer une plume tout aussi poétique. Mais cela est-il le cas ? Parce qu'après tout, comme les sages peuvent le dire, l'habit ne fait pas le moine. L'œuvre est-elle à la hauteur de cette première impression ? J'ai rapidement commencé à feuilleter les pages, impatiente de découvrir son contenu, auquel j'ai complètement adhéré. Elles sont très aérées, avec une belle police, et de temps en temps de petites ailes d'anges viennent se clisser sur ces pages. Le roman en lui-même est facile à lire. 


En effet, les chapitres sont des mois, nous permettant de bien identifier le cadre temporel de l'histoire. Cela fait également monter le suspens, car nous savons quand arrive la Première Guerre mondiale, et regardons impuissant les mois défiler et se rapprocher à grands pas de cet événement tragique, appréhendant fortement cette guerre et ses bouleversements.

Dans cette, œuvre, nous suivons l'aventure au travers des yeux d'une jeune fille, Solange. Nous nous attachons rapidement à ce personnage, suivant son aventure avec beaucoup de sensibilité, compatissant à sa douleur, remmenant en question sa vie de la même façon qu'elle. Doit-elle rester avec ce "tyran jaloux" ? Après tout, comme nous le savons à propos de l'époque, les femmes étaient rabaissées, arriverait-elle à vivre sans ce foyer sécurisé et l'argent de celui-ci ? En a-t-elle la force ? 


Solange nous semble parfois trop passive, mais cela reflète bien l’emprise que peuvent exercer certaines personnes comme Robert. En tant que lecteur, on est dans un premier temps vraiment pour son indépendance, on a envie qu'elle ose se libérer de cet homme, et qu'elle commence une nouvelle vie. Mais l'arrivée d'un nouveau personnage très attachant va vite remettre en question cette décision. 


Nous allons rencontrer Emma, la "vieille tante aigrie" de ce tyran. C'est à une vieille femme très attachante, par le fait qu'elle ait du mal à ouvrir son cœur que nous avons à faire, malgré une première approche chaotique. Ce roman nous apprend aussi à ne pas juger les gens sur leur apparence, mais essayer de les comprendre, les aider. Maintenant que la première guerre a commencé, Solange a-t-elle le droit d'abandonner cette femme si seule ? C'est là que repose la question. En parallèle, nous recevons des témoignages à travers les lettres de Robert, mais aussi d'autres poilus. Ces lettres sont toujours empreintes à beaucoup de sensibilité, et nous font découvrir les faces cachées de la guerre.


À la fin de ce roman, vous saurez si Solange va réussir à reprendre sa vie en main. 
Ce livre m'a énormément étonné, je ne m'attendais pas à autant l'aimer. En effet, il existe énormément de roman sur la première et la Seconde Guerre mondiale, nous pouvons donc penser avoir déjà exploré tous les recoins de ces guerres dévastatrices. Je m'attendais à un roman, qui encore une fois traite de la guerre, nous raconte comment cela s'est passé, et nous fait comprendre qu'elle n'a laissé que morts et désespoir derrière elle, mais ce ne fut absolument pas le sujet principal. 


Là où tombent, les anges traitent non seulement de la guerre sous une approche moins connue, telle que comment les soldats relâchaient la pression après le front, mais surtout nous apprenons comment les femmes ont évolué pour la première fois dans un monde dénué d'homme. Nous comprenons également ce que pensaient les femmes en ce temps, et pourquoi elles ne se rebellaient pas autant que de nos jours. Nous découvrons, à travers une plume poétique et délicate, comme notre héroïne, l'évolution de cette société pas si lointaine.


Néanmoins, il y a un point qui m'a moins plu, c'est la langueur de l’enchaînement des événements durant la guerre. Solange semble coincée avec cette femme qu'elle apprend à apprécier, mais cette guerre va durer longtemps, et malgré des détails pertinents et sensibles, 
certains 
passages ont été un peu longs et m'on fait décrocher, avant qu'un nouvel événement ne vienne m'y rattacher.




pour conclure



Je donne à ce livre la note de 16/20, pour la plume vraiment belle, sensible et poétique, ainsi que pour l'originalité du point de vue de cette société, abordant un point de vue favorable aux femmes, mais aussi les thèmes comme le rôle et la place des femmes dans les années 1910, la vie parisienne de l’époque, l’amour, l'amitié, la grande guerre, le rôle des femmes dans cette guerre, les difficultés des civils à l’arrière, mais aussi les violences faites aux femmes.


                                         chat chat  chatchatchat
                           

Qualité d’écriture: 5/5
Vitesse à laquelle on rentre dans l’histoire: 4/5
Crédibilité des personnages: 4.5/5
Surprise du dénouement 2.5/5


"Me taire est devenu une habitude, un mode de vie. Mon passé m’appartient. C’est un sac, un énorme sac fermé par une corde épaisse. Je ne peux pas le jeter, je ne peux pas l’oublier, mais je peux l’enfouir très profondément dans l’obscurité." Charlotte Bousquet


© Une étoile rêveuse, 2017. Tous droits réservés 

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire