jeudi 18 février 2016

[Critique] Tous les matins du monde - Pascal Quignard

La musique est simplement là pour parler de ce dont la parole ne peut parler. En ce sens, elle n'est pas tout à fait humaine.


Tous les matins du monde - Pascal Quignard
Fleurs - bleu - cute - mignon kawaii

Tous les matins du monde

Genre: Littérature
Pages: 132
Parution: 1993
Editeur: Gallimard
Collection: Folio
Prix: 6.50€






« Il poussa la porte qui donnait sur la balustrade et le jardin de derrière et il vit soudain l'ombre de sa femme morte qui se tenait à ses côtés. Ils marchèrent sur la pelouse.
Il se prit de nouveau à pleurer doucement. Ils allèrent jusqu'à la barque. L'ombre de Madame de Sainte Colombe monta dans la barque blanche tandis qu'il en retenait le bord et la maintenait près de la rive. Elle avait retroussé sa robe pour poser le pied sur le plancher humide de la barque. Il se redressa. Les larmes glissaient sur ses joues. Il murmura : 
- Je ne sais comment dire : Douze ans ont passé mais les draps de notre lit ne sont pas encore froids. »



  oiseau mignon art noir décoration



J'ai eu ce livre à lire dans le cadre scolaire. Je dois avouer qu'il m’attirait peu, à cause de sa couverture. Elle est simple, et peu expressive. J'ai tout de même décidé de le lire, car c'est un petit livre, très court, avec une écriture fluide. C'est alors que je découvre une magnifique plume, très poétique.

L'histoire se déroule au XVII ème siècle. À travers la musique, Monsieur de Sainte-Colombe et Marin Marais vont être amenés à se rencontrer. Nous allons vite constater que ces personnages ne s'entendent pas, tout semble les opposer. En effet, Monsieur de Sainte-Colombe nous apparaît comme quelqu'un de froid, austère, ayant du mal à exprimer ce qu'il ressent, à communiquer. De l'autre côté nous avons Marin Marais, qui respire la jeunesse, la volonté de s'élever socialement, de montrer son talent, notamment devant le roi, ce que Monsieur de Sainte-Colombe refuse catégoriquement. Pour lui, on ne fait pas de la musique pour la gloire ou l'argent, mais avant tout pour soi.

Ce roman nous parle aussi d'amour, avec la relation cachée entre Marin Marais et Madeleine, une fille de Monsieur de Sainte-Colombe. Nous allons ensuite être confrontés à la maladie de celle-ci, donnant un tournant tragique à ce roman, très touchant. Ce qui m'a également énormément touché, c'est la relation entre Monsieur de Sainte-Colombe et sa femme décédée. Il compose pour elle, c'est pour lui la seule façon qu'il a trouvé pour s'exprimer. Nous avons également des passages où il parle à sa femme, il la voit à travers des hallucinations, donnant beaucoup de sensibilités à ce roman.


pour conclure



Je donne à ce livre la note de 17/20, car je l'ai trouvé absolument magnifique, très touchant et émouvant. L'auteur arrive à dénoncer la vanité et l'obsession de vouloir s’élever dans l’échelle sociale à n'importe quel prix à son époque. Il nous montre que l'art et la réussite ne viennent pas de la volonté de vouloir l'argent ou la gloire, mais vient du cœur. Ce personnage, malgré ses propos glacials et méchants est très touchant, je m‘y suis beaucoup attachée. La seule chose que je regrette, c'est la longueur de ce roman. J'aurais aimé plus de passages avec la présence de sa femme, plus de passages nostalgiques ou émouvants. Je l'ai trouvé un peu court, avec parfois des éclipses trop importantes.

Malgré tout, c'est un livre que je vous conseille fortement, il est très court et se lit en un rien de temps.

chat chat chat chat chat


Qualité d’écriture: 4.5/5
Vitesse à laquelle on rentre dans l’histoire: 4/5
Crédibilité des personnages: 4.5/5
Surprise du dénouement 4/5


Cependant votre voix brisée m'a ému. Je vous garde pour votre douleur, non pour votre art. Pascal Quignard


© Une étoile rêveuse, 2017. Tous droits réservés

2 commentaires :

  1. J'ai vu le film - il y a longtemps... Et sans doute écouté un peu la musique de Marin Marais.

    RépondreSupprimer
  2. J'avais pas du tout aimé le film moi, contrairement au roman, j'ai trouvé qu'il y avait trop de longueurs :)

    RépondreSupprimer