dimanche 21 février 2016

[Critique] Tombent Les Masques - Christian Drillaud


Tombent Les Masques -  Christian Drillaud
Fleurs - bleu - cute - mignon kawaii

Tombent les masques

Genre: Policier
Pages: 172
Parution: Février 2015
Editeur: Coetquen
Prix: 15 €






En se rendant à Beaumont sur Maine pour saluer son ami Antoine Jouvence, président du jury d´un salon du livre consacré au polar, le détective privé Simon Segré apprend que son camarade est parti la veille. Piégeant l´organisateur, Simon finit par lui faire avouer la vérité : Antoine a été enlevé et celui-ci ne sera libéré que si le détective accepte les conditions du ravisseur.


  oiseau mignon art noir décoration





J'ai rencontré Christian Drillaud lors d'une de ses séances de dédicaces à Barbezieux, en décembre 2015, il me semble. Alors, moi, devant un livre dédicacé, je saute bien évidemment sur l'occasion. Après une discussion fort sympathique, j'ai appris que ses livres sont des romans policiers, un peu à la façon d'Agatha Christie. 

En effet, de ce que j'ai compris, nous retrouvons toujours le même personnage, Simon Segré, pour résoudre une enquête. 

Alors cela fait environ deux mois que j'ai ce livre dans ma PAL. La raison de cette attente pour le lire est uniquement due à sa couverture. Le genre policier n'étant pas mon genre de prédilection, je me base à 100 % sur la couverture. Ce n'est pas une de mes éditions préférées, la couverture est assez simple, et peu personnelle. Mais j'ai finalement pris le temps de le lire !

Ce livre fut une agréable surprise ! Nous nous retrouvons aux côtés de Simon Segré, qui nous apparaît comme un enquêteur, au premier abord impatient, déterminé et sûr de lui. J'aime énormément ce personnage. Il réagit de façon exagérée, n’hésitant pas à carrément braquer son arme sur la tempe des gens, s'ils ne répondent pas assez vite à ces questions. Cela donne de l‘humour au roman. 

Au fur et à mesure que nous avançons nous commençons à découvrir qu'il n'est pas si impassible que cela, et nous voyons ses faiblesses, notamment pour son ami Antoine. C'est en effet la seule personne envers laquelle il montre de l'affection. Il reste continuellement de marbre, créant un détachement, et encore une fois de l'humour. La seule chose qui m'ennuie avec ce personnage, c'est son âge. À ce que j'ai compris, il est plutôt âgé, après je n'en suis plus vraiment sûr, mais je l'imagine âgé. Moi-même étant adolescente, je n'ai pas réussi à, comme dans les autres romans, m'imaginer ami avec ce personnage. 

Il est plutôt resté comme une personne avec qui j'ai enquêté, mais c'est tout. On entre vraiment peu dans sa tête, on a du mal à savoir ce qu'il pense, et cela créait, certes, de l'humour, mais aussi une barrière avec le personnage.

Ce que j'ai ensuite énormément aimé dans ce roman, c'est le fait que, contrairement aux autres romans policiers que j'ai pu lire, c'est qu'ici, ce n'est pas l'enquête qui tourne autour du personnage, mais le personnage qui tourne autour de l’enquête. Je m'explique. En général, nous avons une enquête et un enquêteur qui la résout. Mais dans ce roman, nous avons le personnage au premier plan, et l’enquête au second, voire troisième plan. 

Nous entrons dans sa vie, et constatons que le hasard et sa mentalité voient des enquêtes un peu partout. Nous sommes donc plongés dans de nombreuses enquêtes parallèles, pour encore plus de questionnements et de troubles. Cela permet de créer une sorte de détachement avec l’enquête principale, et ainsi voir tout ce qui se passe réellement autour, quand l’enquêteur n'est pas au travail, nous donnant un nouveau point de vue très intéressant.

Ce roman est, contre toute attente, plein de sensibilité. Oui, je vois de la sensibilité partout, je sais, mais là, j'ai beaucoup aimé cette originalité de surprendre le lecteur avec des détails, des événements tragiques, qui vont apporter beaucoup à l'histoire, à mon sens.


pour conclure



j'attribue à ce roman la note de 16/20, car ce roman fut une grande surprise, ainsi que ma rencontre avec l'auteur, qui me laisse un agréable souvenir !

     chat chat chat chat chat

Qualité d’écriture: 4/5
Vitesse à laquelle on rentre dans l’histoire: 4/5
Crédibilité des personnages: 4/5
Surprise du dénouement 4/5


-Je vous conseille de ne pas bouger ! Avec l'âge, j'ai les mains qui tremble..." Christian Drillaud


© Une étoile rêveuse, 2017. Tous droits réservés

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire