vendredi 26 février 2016

[Critique] Le livre de ma mère - Albert Cohen

Fini, fini, plus de Maman, jamais. Nous sommes bien seuls tous les deux, toi dans ta terre, moi dans ma chambre. Moi, un peu mort parmi les vivants, toi, un peu vivante parmi les morts.

                                             Le livre de ma mère - Albert Cohen

                                 Fleurs - bleu - cute - mignon kawaii

Le livre de ma mère

Genre: Littérature
Pages: 192
Parution: 1954
Editeur: Gallimard
Collection: Folio
Prix: 5.90€





Peu de livres ont connu un succès aussi constant que Le livre de ma mère. Ce livre bouleversant est l'évocation d'une femme à la fois « quotidienne » et sublime, une mère, aujourd'hui morte, qui n'a vécu que pour son fils et par son fils.
Ce livre d'un fils est aussi le livre de tous les fils. Chacun de nous y reconnaîtra sa propre mère, sainte sentinelle, courage et bonté, chaleur et regard d'amour...

           
oiseau mignon art noir décoration



Ce livre est une vraie pépite, à la fois bouleversant et bénéfique. Cohen a perdu sa mère, et ne s'en est jamais remis. C'est pour elle qu'il a écrit ce livre. Ce roman raconte l'histoire de sa mère, mais d'une telle façon qu'elle en devient universelle. Il décrit sa mère, ses habitudes, de façon à ce que l'on puisse identifier notre mère dedans, et donc se mettre à sa place. 

On sent également beaucoup de nostalgie dans ce livre, des remises en question également. Cohen nous dévoile ses regrets, des regrets que nous pourrions également avoir, nous aussi. C'est vrai, après tout, cela ne sert à rien de s'engueuler avec sa mère, on le regrettera nécessairement un jour, et c'est ce qu'il veut nous faire comprendre. 

On sent la passion dans ses écrits, on sent toute sa douleur avec beaucoup d’intensité, ce qui est poignant et nostalgique. J'avoue avoir pleuré comme une madeleine sur ce livre !
Il y a juste un détail qui m'a un peu refroidi, c'est la langueur. On a parfois des suites d’adjectifs, sans verbe, ce qui est assez lourd à lire, de mon point de vue.


pour conclure



J’attribue à ce livre la note de 16/20, car c'est pour moi, qui recherche énormément des livres avec de la sensibilité, un grand coup de cœur, que je conseille à tout âge.

chat chat chat chat chat

Qualité d’écriture: 5/5
Vitesse à laquelle on rentre dans l’histoire: 4/5
Crédibilité des personnages: 5/5
Surprise du dénouement 2/5

Souris avec ton deuil plus haletant qu’une peur. Souris pour croire que rien n’importe, souris pour te forcer à feindre de vivre, souris sous l’épée suspendue de la mort de ta mère, souris toute ta vie à en crever et jusqu’à ce que tu en crèves de ce permanent sourire. albert cohen


© Une étoile rêveuse, 2017. Tous droits réservés

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire